INFOS


Durée :
52 minutes

À propos :
Écrit par Albéric Marie &
Valentin Laurent

Avancée du projet :
En développement.

RESUME


« La Femme dans l’ombre », c’est d’abord la rencontre de deux auteurs français et d’une actrice syrienne en exil : May Skaf. Une actrice qui, au début de la révolution syrienne de 2011, abandonne la lumière des projecteurs pour l’ombre des réseaux de résistance. Son combat acharné contre le régime de Bachar el-Assad a fait d’elle un véritable symbole de la révolution syrienne dans tout le monde arabe. Emprisonnée et torturée par le régime autoritaire syrien, elle a tout perdu en se lançant dans la révolution. Sa maison, son théâtre, son métier, son pays. C’est en France que nous croisons sa route en 2017. À l’époque, nous ignorons tout d’elle et de son combat en Syrie. De cette rencontre improbable naît un lien fort et immédiat. Pendant un an, nous la rencontrons, la côtoyons, sommes confrontés au caractère chimérique de son combat en France. Le combat d’une artiste militante ayant désormais la rue pour seul théâtre. Petit-à-petit, la confiance s’installant, nous prenons l’habitude de la filmer. Fixer ces moments avec la caméra, comme pour garder la mémoire de ce qu’elle racontait : ses traumatismes, la guerre, sa résistance. Puis c’est la rupture : May décède brutalement en 2018, emportant ses secrets et ses mystères avec elle. Sa mort révèle un personnage trouble, sombre. Inconnu. Un personnage qui, en réalité, nous avait échappé. Ce film raconte une quête très personnelle de vérité. Une tentative de reconstituer le personnage de May Skaf à travers un voyage parcourant la France, l’Europe, jusqu’à la Syrie. Migrante parmi tant d’autres, icône de la révolution ? Qui était vraiment cette femme ?




Stacks Image 29
Stacks Image 31